Le musée international du gravat, fondé en avril 2016, est un observatoire d'effondrements.
Par nature il n'est pas "hors les murs" mais "sans murs".
De fait, toutes prévisions, traces et conséquences d'effondrements, appartiennent à ses collections.
Jean-Pierre Brazs, expert en gravatologie, a été nommé assistant du sous-directeur adjoint, chargé des enregistrements.