peinture
accueil


> Dossier TALVERA PICTORIALIS

JEANPIERRE BRAZS / Talvera pictorialis




Manière de faire apparaître Talvera pictorialis*
Sur le mur, à l'endroit qui convient, dessiner un carré, petit ou grand selon le lieu / A l'intérieur de cette surface poncer les différentes couches de peinture, d'enduit, de crasse ou de papier témoignant de l'histoire du mur. A la manière d'un archéologue, prendre soin de laisser visible une petite lisière de chaque couche / Cette bordure est une "peinture déjà-là": les couches jusqu'alors superposées se trouvent juxtaposées / Une fois atteint le plâtre ou la pierre brute on dispose du support sur lequel on peut installer une peinture nouvelle. Choisir pigments et liants en fonction de la nature du mur et des conditions lumineuses / Peindre alors en plusieurs couches un fragment de paysage ou rien.

* le mot talvera pourrait provenir d'une expression de la langue d'oc des Corbières signifiant le lieu du champ d'où l'on peut voir : tal-vera

> le 23 janvier 2007 / dans La Loge de la Concierge à Paris dans le cadre du projet "Loges"
>
le 9 mars 2007 / dans la loge de Jocelyne Roussin, quartier de la Grande Borne à Grigny dans le cadre du projet "Loges"
> l
e 11 mars 2007 dans l'atelier d'Ulysse Ketselidis, 80 rue Jean-Pierre Timbaud 75011 Paris
> le 20 octobre 2007 dans le bâtiment de la Console, Jardin botanique, Genève > Talvera consolensis
> le 22 avril 2008 chez Marie Schuch, sculpteure plasticienne, rue de la Vega, Paris
> du 6 au 9 avril 2010 dans la maison de la famille Gautier à Marennes (Charente-Maritime) >
> 3 au 8 mai 2010
, dans la carrière Chéret, Boisramier, Ambrault, Indre
> 11 mai 2012, dans la Maison Tideman, Saint-Germain-en-Laye
>
mai 2012, Talvera pictorialis, dans "Hommage aux marges" / inédits thésaurisés et introduits par May Livory / éd. Barde la lézarde et le Bruit des autres.
> 13, 14, 15 juin 2012 / Université d'Angers. Jean-Pierre Brazs: « Talvera pictorialis. Un exemple de pratique artistique incluant le végétal, sa trace et son absence dans une « réalité-fiction » artistique et scientifique » Contribution au colloque "Traces du végétal" dans le cadre du programme Confluences de l’Université d’Angers, avec la participation des laboratoires CERHIO, CERIEC, ESO-Angers. >

> "Peindre sans peindre ?
> conférence "Talvera pictorialis et contes picturaux"
> "Le peintre et l'écuyère"
>"La lisière, l'ombre et la lumière" témoignage recueilli par Xavier Bazot